Publié le 29 mars 2016 par Mosaik

Dans le cadre de la prise en charge et de l’accompagnement médico-psycho-sociale d’une personne en grande précarité plusieurs services peuvent être amené à agir. Mais bien souvent chacun travail dans son coin, sans particulièrement coopérer avec les autres alors même que tous les acteurs s’accordent à dire que cette communication est nécessaire. C’est ce décloisonnement qu’est venu défendre le Dr Alain Mercuel lors d’une journée de travail au CHS.

Catégories Mots-clés