Publié le 12 avril 2016 par Mosaik

Ils étaient à Dillingen, à Völklingen, à Neunkirchen, mais aussi à Sarrebruck, où ils sont arrivés en car. Les ouvriers des usines sidérurgiques se sont réunis à plusieurs endroits de la Sarre pour faire entendre leur problème. Devant eux, les membres du syndicat IG Metall, les directeurs de différentes entreprises du secteur, et des élus. Les ouvriers n’ont pas hésité à faire du bruit pour afficher leur mécontentement. Marie Lorentz était sur place.

Catégories Mots-clés