Publié le 28 avril 2016 par Mosaik

Depuis de nombreuses années des auteurs de la région ont traduit certains textes de la littérature française. De la chèvre de monsieur Seguin au malade imaginaire en passant par le petit prince, les auteurs nous prouvent que tout peut être écrit et dit en platt. Pour la première fois ces textes son compilés dans un recueil intitulé Vom Bitche nach Thionville, c’est l’objet de la discussion d’aujourd’hui de notre joyeuse platt bande.

Catégories Mots-clés