Publié le 10 septembre 2015 par Mosaik

Il y avait le pacte 1, puis le pacte 2, place à AMITER. Ne voyez pas là une quelconque trilogie cinématographique, ce sont les noms des plans de subventions départementaux à destinations des communes. Lors de son passage dans le canton de Sarreguemines, Patrick Weiten a tenu à expliquer le principe du petit dernier, AMITER, aux maires du secteur.

Catégories Mots-clés